En cuisine, la cuisson détient une place importante dans la réalisation d’une recette. Toutefois, le cas des biscuits peut être considéré comme l’un des plus délicats, raison pour laquelle Délices et Gourmandises se concentre sur le sujet pour aider les passionnés à réussir leurs recettes. Encore faut-il savoir identifier les types de biscuits car les cuissons peuvent être différentes d’un biscuit à un autre, ce qui rend la tâche encore plus ardue que prévue. Bien entendu, les premiers tests s’avèreront difficiles pour la plupart des apprentis mais une fois les reflexes de bases acquises, il n’y aura plus de grands problèmes.

amaretti Délices et Gourmandises

Délices et Gourmandises apprend à différencier les types de biscuits

Pour une cuisson réussie de ses biscuits, il faut d’abord être capable de les identifier. Les biscuits ne sont pas tous faits avec les mêmes ingrédients ni les mêmes proportions. Si certains nécessitent, par exemple, une quantité importante de beurre tels les sablés bretons ou encore les shortbreads, d’autres moins. Il en sera de même pour tous les autres ingrédients (œufs, farine, lait et autres). Avec l’aspect attendu, les cuisiniers peuvent avoir une petite idée du niveau de cuisson requis. En effet, les biscuits peuvent juste être séchés à l’exemple des macarons, des amaretti ou bien des meringues, pour profiter de leur côté croustillant. A l’opposé, certains biscuits devront être bien cuits pour avoir une coloration dorée qui fera leur renom. D’un autre point de vue, la présence d’ingrédients fragiles peut également conditionner la cuisson, pour ne parler que des chocolats ou de l’huile d’olive. Avec ces types de biscuits, le four doit être au top pour éviter à ce que la température soit mal réglée.

Savoir respecter la température de cuisson des biscuits Délices et Gourmandises

En principe, les recettes indiquent toujours la température de cuisson nécessaire sauf que tout dépendra de la qualité du four et de l’authenticité des recettes aussi. Pour les biscuits, Délices et Gourmandises observe une température moyenne de 170°C pour la majorité des recettes. Quoi qu’il en soit, il revient plus intéressant d’approfondir ses connaissances des températures de cuisson de chaque variante de biscuits pour faire un travail de qualité que les invités se donneront à cœur joie de déguster.

Délices et Gourmandises meringues

Pour les meringues, la température ne doit pas excéder les 110°C pour garantir une cuisson homogène et un séchage parfait de la pâte. Ce type de biscuit fait appel à une grande vigilance avec le sucre qui ne doit être trop cuit par souci d’obtenir une texture friable, agréable à déguster. Le cas des macarons, des ricciarelli et des amaretti, ressemble peu à celui des meringues avec la nécessité de faire sécher la pâte. Par contre, le cœur des macarons est exigé moelleux par les recettes. La température de cuisson tournera autour de 140-150°C pour ces biscuits devenus tendances ces dernières années. Avec les cookies, il faut avoir ce bon équilibre entre moelleux et croustillant. Pour ce faire, Délices et Gourmandises recommande une température de cuisson avoisinant les 170 à 180°C. L’objectif consiste à bien cuire le biscuit en surface et laisser le cœur moins cuit avec à la clé une texture moelleuse qui laisse paraître la saveur de chaque ingrédient.